Logo LAAS-Carnot

Offres de recrutement et d’emploi au LAAS BOREAL 1.1.1

Stage

Visualisation du stage: STA564

Stage 2018-2019

C.THIBAULT

ELIA

MNBT

nano-dispositifs, migration cellulaire, Micro- et nano-technologies, macrophages, Biologie

Développement de nano-dispositifs pour l’étude des structures d’adhérence des macrophages humains primaires

Sujet:

Dans le cadre d’un projet collaboratif entre le LAAS CNRS (CNRS, équipe ELiA) et l’IPBS (CNRS, équipe Phagocyte Migration and Différentiation) visant à étudier l’influence de la topographie à l’échelle nanométrique sur les structures d’adhérence spécifiques des macrophages, les podosomes, nous proposons un stage de fin d’études d’une durée de 6 mois. Nous recherchons un biologiste ou un physicien intéressé par ce sujet fortement pluridisciplinaire à l’interface entre la physique et la biologie.

CONTEXTE

Les maladies inflammatoires chroniques sont caractérisées par la présence de macrophages infiltrés dans les tissus qu’ils contribuent à endommager. C’est pourquoi l’inhibition de la migration des macrophages présente un intérêt thérapeutique. Dans ce cadre, nous étudions d’un point de vue biophysique la dynamique de l’interaction des macrophages avec leur micro/nano-environnement grâce à la mise en œuvre d’ approches méthodologiques originales faisant appel à des procédés issus des nanotechnologies dans l’équipe de Christophe Thibault au sein du laboratoire du LAAS-CNRS (Equipe 1). Renaud Poincloux à l’IPBS (Equipe 2) étudie l’architecture et le fonctionnement mécanique des podosomes. Ces structures, présentes dans les cellules de type monocyte/macrophages et dérivées, sont impliquées dans l’adhérence cellulaire et sont le lieu d’une activité protéolytique dirigée contre les protéines de la matrice extracellulaire. Les podosomes sont des structures hautement dynamiques, constituées d’un coeur d’actine entouré d’intégrines, et de protéines liant intégrines et cytosquelette. Des structures similaires aux podosomes, appelées invadopodes, sont impliquées dans la migration trans-matricielle des cellules tumorales invasives. Malgré l’implication potentielle des podosomes dans la migration des macrophages, leur fonctionnement reste mal compris.

MISSION

L’objectif du stage est de mettre en place une méthode permettant d’étudier à l’échelle nanométrique l’influence de la topographie du substrat que peut ressentir un macrophage humain et de le lier aux mécanismex mis en jeux dans leurs structures d’adhérence spécifiques, les podosomes.

En particulier le stagiaire réalisera :

  • La fabrication des nano-dispositifs en salle blanche au LAAS
  • La différentiation et culture cellulaire des macrophages sur les dispositifs ainsi crées (IPBS)
  • Les marquages nécessaires pour caractériser les sites d’adhérence par microscopie à fluorescence et les images par microscopie électronique (LAAS/IPBS)
  • La veille bibliographique
  • La présentation de ses résultats aux différents partenaires du projet et pendant les réunions d’équipe 

Nous recherchons un(e) étudiant(e) motivé(e), dynamique, autonome avec des capacités d’adaptation à un environnement pluridisciplinaire. Le stage se déroulera sur les 2 sites

Merci d’adresser par e-mail votre CV et votre lettre de motivation à Christophe Thibault (cthibaul@laas.fr) et Renaud Poincloux (renaud.poincloux@ipbs.fr)

Diplôme: Master ou Ingénieur

Indemnisations: Possibilité d'indemnisation

Nombre de postes à pourvoir: 1

Durée: 5 à 6 mois

Licence

Possibilité d'indemnisation

1

5 à 6 mois

Pour obtenir des informations complémentaires, contactez le responsable à cette adresse: