Logo LAAS-Carnot

Offres de recrutement et d’emploi au LAAS BOREAL 1.1.1

Stage

Visualisation du stage: STA633

Stage 2019-2020

A.GUE, E.TREVISIOL

MILE, ELIA

TICS

Microfluidique, Fonctionnalisation de surface, Chimie de surface

Laboratoire sur puce pour la séparation de cellules souches adipeuses circulantes

La détection ou l’isolement d’évènements cellulaires rares est une problématique partagée par un nombre grandissant d’applications biologiques ou médicales et concerne potentiellement une large variété d’espèces cellulaires : cellules tumorales circulantes, cellules souches adipeuses, bactéries, … Qu’elles soient la finalité elle-même ou qu’elles constituent une étape de pré-traitement dans un processus d’analyse plus complexe, ces deux fonctions nécessitent des équipements spécialisés et souvent des temps de mise en œuvre longs qui en limitent la portée.

Il a été démontré récemment que la circulation des cellules souches adipeuses (ASCs) intervenaient ou étaient révélatrices de nombreux processus : en particulier, elles pourraient être un marqueur du développement du diabète de type 2 (qui représente la majorité des diabètes rencontrés dans le monde), elles sont libérées en réponse à un dommage musculaire et interviennent dans la reconstruction des tissus. Toutefois, les ASCs circulantes sont des évènements rares et il n’existe pas, à ce jour, de moyen de les collecter dans la circulation afin d’en définir le phénotype et les caractéristiques fonctionnelles.

L’objectif du stage est donc de participer au développement d’un système d’analyse miniaturisé (Laboratoire sur puce) permettant d’isoler spécifiquement ces cellules présentes en très faible proportion dans le sang. Le principe de fonctionnement de ce dispositif associe deux étapes successives d’exclusion cellulaire sur des critères de taille puis immunologiques. Le travail de stage concerne en particulier l’étape de séparation immunologique. Celle-ci est basée sur le mécanisme dit de « cell rolling », existant à l’état naturel dans les vaisseaux sanguins et que nous souhaitons mimer dans un dispositif miniaturisé. Les ACSs ne présentant pas de marqueurs de surface spécifiques, le but de l’étude sera de les séparer des autres cellules contenues dans l’échantillon biologique et en particulier des leucocytes. Pour cela, il faudra mettre au point une stratégie d’immobilisation d’anticorps permettant de cibler spécifiquement les leucocytes afin de les séparer de l’échantillon par cell-rolling. Le stage consistera en la mise au point du greffage mais aussi en l’optimisation de la densité des anticorps spécifiques des leucocytes sur des surfaces d’or afin de permettre leur rolling. Parmi les paramètres à étudier, la relation entre capacité au cell-rolling et constantes d’association et de dissociation des anticorps immobilisés vis-à-vis des leucocytes sera déterminante. 

 

Ce travail est effectué en étroite collaboration avec le laboratoire StromaLab à Toulouse et avec le Laboratoire FEMTO-ST à Besançon. Une poursuite en thèse est possible sous réserve de l’obtention d’un financement en cours de demande.

Master ou Ingénieur

Possibilité d'indemnisation

1

4 à 6 mois

Pour obtenir des informations complémentaires, contactez le responsable à cette adresse: