Logo LAAS-Carnot

Offres de recrutement et d’emploi au LAAS BOREAL 1.1.1

Thèse

Visualisation de la thèse: THE222

Thèse 2019

C.ROSSI

NEO

GE

Securité, Intelligence Artificielle, énergie embarquée, dépôt, actionneurs intégrés

Nouvelle solution technologique pour la protection de circuits électroniques et systèmes critiques embarqués, basée sur l'intégration de couches thermites

  1. Problématique générale et objectif de la thèse

Les systèmes d’information et d’armement deviennent de plus en plus complexes, hétérogènes, intelligents pour certains connectés et collaboratifs. Cette évolution a entraîné une croissance rapide de l'activité criminelle qui menace les citoyens, les entreprises, les gouvernements et les infrastructures critiques. En parallèle, la France et plus généralement l’Europe, est confrontée à de nouvelles menaces liées aux tensions à l’est et au Moyen-Orient. Cela nécessite de développer de nouveaux moyens de protection, logiciels et matériels, nécessitant innovations technologiques pour s’adapter à la diversité et complexité des menaces de moins en moins prédictibles. S’inscrivant dans cette stratégie, la thèse propose de développer une solution technologique innovante basée sur l’intégration de nanothermites dans des circuits et équipements électroniques afin de protéger non seulement les informations critiques contenues dans les systèmes civils et militaires français contre toute tentative de piratage ou mauvaise utilisation, mais aussi les utilisateurs contre une potentielle mauvaise utilisation. Une menace est détectée, l’actionneur est déclenché en moins de 10 µs par commande électrique issue d’un capteur de veille.

Ce concept de micro-sécurités ultimes est en rupture avec les approches sécuritaires actuelles, puisqu’il vise à sécuriser très rapidement un système « attaqué » sans connaître à priori la menace. Il tire profit des propriétés très intéressantes de matériaux énergétiques de type nanothermites qui permettent de réaliser des actionneurs sécurisés à très forte densité de puissance (> 10 10 W/cm3), capables, en une fraction de ms, de neutraliser l’information ou partie du système menacés.

Pour atteindre cet objectif d’innovation fort, la thèse adressera 2 objectifs technologiques:

  1. En complément de la technologie de dépôt de multicouches Al/CuO en phase vapeur disponible au LAAS, développer une nouvelle technologie d’élaboration et intégration de nanothermite par « impression 3D » de type spray. Cela constituera une avancée technologique incontestable pour l’intégration de ces matériaux composites particulaires dans les applications car aucun équipement n’existe en France à ce jour pour mettre en forme et déposer des couches de nanothermites (quelques mg) de façon contrôlée (précision 100 µm) sur des supports PCB.
  2. Démontrer la fonction microsécurité permettant la destruction physique d’un composant contenant les informations sensibles pour éviter tout piratage ou bien coupant l’accès à une partie d’un système ou site sensible. Plus précisément, des micro-sécurités seront discrètement positionnées à proximité d’un composant ou d’un système critiques et seront capables de les détruire automatiquement, violemment et rapidement face à une situation d’agression, sans nécessiter une intervention humaine trop lente voire impossible à mettre en oeuvre.

Ces micro-sécurités ultimes seront intégrées de manière « transparente » sous les composants ou systèmes contenant des données critiques et potentiellement vulnérables, tels que les systèmes de transports, les sites nucléaires, les armes, ou tous éléments sensibles industriels ou électroniques. Elles resteraient désactivées en toute sécurité durant la vie du système (dizaines d’années), puis se déclencheraient automatiquement au bout de quelques micro secondes à l’imminence d’une attaque (détectée par un capteur), déclenchant alors la destruction physique de l’élément contenant les informations sensibles pour éviter tout piratage, ou bien coupant l’accès à une partie d’un système ou site sensible.

II. Programme scientifique et technologique de la thèse

Pour des questions de confidentialité le contenu de la thèse ne sera pas décrit ; L’étudiant(e) intéressé (e) est invité(e) à contacter C. Rossi à rossi@laas.fr, qui le (la) recevra en entretien.

III. Environnement de la thèse

Le candidat(e) s’intègrera dans l’équipe de recherche NEO au LAAS qui a une expertise internationalement reconnu dans le domaine des nanothermites.

L’étudiant(e) sera encadré(e) par C. Rossi, directeur de recherche CNRS. Il (ou elle) sera accompagné(e) dans le travail technologique par le service TEAM du LAAS. De plus, le(la) candidat(e) sera en très forte interaction technique avec des grands-groupes industriels Français qui financeront l’étude et devra donc communiquer et respecter les exigences de confidentialité qu’imposent ces collaborations.

III. Contact

Pour obtenir des informations complémentaires, contactez le responsable à cette adresse: